0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC
Quels profils pour réussir ?
Voie professionnalisante, le BTS se prépare en 2 ans, avec un volume horaire de cours proche de celui de la Terminale. Le recrutement, sélectif, est mixte : bacs pro, techno et généralistes. C'est la poursuite d'études par excellence des bacs pro qui y réussissent bien, à condition de travailler et de s'investir.

RĂ©ussir en BTS :

Quel profil et comment ?
Avec plus de 140 spécialités, le Brevet de Technicien Supérieur BTS permet de valider 2 années d’études postbac. A l’issu de ce diplôme professionnalisant, vous pouvez choisir d’intégrer le marché de travail ou de poursuivre vos études. Quels sont les prérequis, les modalités de formation et le bon profil pour réussir en BTS ?

Posez vos questions, laissez vos contacts, téléchargez les documents des exposants et, bien sûr, notez leurs dates de JPO.

Filtres

Conseils de pro

La bonne posture pour réussir ! En BTS, les bacs pro ont souvent un avantage dans le domaine dans lequel ils ont été formés précédemment. Mais les attendus ne sont plus les mêmes, il faut travailler, s’investir et savoir se remettre en cause quand on a besoin de compléter sa formation. L’important à garder en tête, c’est le parcours ! »
Claudine Ledoux, proviseur d’ENC Bessières

L’apprentissage n’est pas un contrepoint à l’école : le diplôme délivré est le même que le temps plein. Cela s’adresse à des jeunes particulièrement motivés, capables de s’investir encore davantage que dans un BTS classique. »
Gilbert Derrien, lycée Diderot, Paris

Ce qu'il faut savoir sur le BTS


Le BTS permet d’accéder directement au marché du travail. « C’est la voie professionnalisante par excellence : les diplômes sont adaptés (tous les 6 à 8 ans) aux besoins et attentes des entreprises, avec des stages obligatoires, pour garantir des compétences spécifiques », rappelle Gilbert Derrien, Directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques au lycée Diderot, Paris.
La poursuite d’études est possible vers des Licences professionnelles, pour la majorité d’entre elles en apprentissage, ou en prépa ATS pour les meilleurs élèves.
Qui va en BTS ? Les BTS réunissent un public mixte, qui se complète bien : 30 à 40% de bacs techno ;20 à 30% de bacs pro en lien avec le secteur du BTS en question ; 20% de bacs généraux, qui ont souvent retardé le moment du choix mais souhaitent une professionnalisation postbac. Le BTS, c’est 75% de taux de réussite en moyenne.
« Les bacs pro se révèlent et y réussissent très bien mais cela demande un gros investissement pour parfois se remettre à niveau dans certaines matières. Implication, travail et assiduité sont les clés de la réussite en BTS. Venir en cours est obligatoire : on travaille souvent en mode projet, une équipe incomplète pénalise tout le monde » rappelle Gilbert Derrien.

L'alternance...

C'est Adrien qui en parle le mieux !
Adrien a choisi une Licence professionnelle en alternance, après un BTS dans un tout autre domaine. 2 mn de conseils savoureux, qui rappellent que le postbac, c'est un parcours, cela ne s'arrête pas à la première année !
• Ce qu'attend l'entreprise
• Comment ça se passe concrètement
• Ce qui change par rapport au BTS

Ressources

BTS & CFA
Consultez les dates de JPO des BTS

Les actus

Bacs pro : des places "réservées" en BTS ?
Pas tout à fait mais "la proportion des bacs pro dans les différents BTS fait l’objet d’un dialogue avec le rectorat, précise Gilbert Derrien, du lycée Diderot à Paris. Cela va de 20% pour un BTS très scientifique, jusqu’à 50% dans d’autres. Ce n’est pas laissé au libre arbitre des commissions de professeurs et le classement des élèves se fait par catégorie de bacs, ce qui permet une identification très précise des équilibres !
Par ailleurs, nous avons des partenariats avec des lycées pro pour favoriser la filiarisation : on accueille des jeunes en stage découverte pour les motiver et leur montrer ce qu’on attend comme profil et comme niveau de réussite !"
La poursuite d’études logique pour une part des bacs pro, c’est le BTS !
"Le BTS, c’est la poursuite d’études logique pour les élèves des bacs pro et techno et à la marge pour les bacs généraux, rappelle Claudine Ledoux, proviseur d’ENC Bessières. Accueillir et faire réussir les bacs pro, ce n’est pas de la bienveillance : c’est notre mission. Nous recevons des milliers de dossiers, qu’on étudie sur la base des résultats scolaires et de la motivation."