0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

Sciences politiques : à l’université ou en IEP ?


Les études de sciences politiques nécessitent une grande forme de curiosité et un intérêt très prononcé pour le fonctionnement des sociétés contemporaines. Comment se présentent ces études en université et en Institut d’Études Politiques IEP (ou Sciences Po), et quels profils sont requis pour les intégrer ?

Université ou IEP : les différences


« La principale différence entre ces 2 parcours est le mode d’accès à la 1ère année de licence », souligne Élisa Chelle, professeure des universités en science politique à l’université Paris Nanterre.
À l’université, il n’y a pas de concours et l’accès se fait via Parcoursup. La sélection sur cette plateforme est fondée sur la moyenne générale ainsi que les notes obtenues dans les matières proches de la science politique (histoire géographie et sciences économiques et sociales). « Il est important d’avoir de bonnes notes dans ces matières, et pas seulement une bonne moyenne générale », précise Élisa Chelle.

Faire la science politique à l’université pour intégrer l’ENA ?


« L’université n’est pas la voie d’accès privilégiée pour intégrer l’ENA, si vous désirez travailler dans la haute fonction publique », affirme Élisa Chelle.
Le cursus en université est centré sur la science politique et les sous-disciplines qui composent cette matière, à savoir la sociologie politique, l’histoire politique, la philosophie politique et les relations internationales.
«Nous abordons d’abord les grandes introductions de ces matières avant d’approfondir et de détailler les connaissances», précise Damien De Blic, maître de conférences à l’université Paris 8.

Dans un IEP, la formation dure 5 ans, elle est pluridisciplinaire pour les deux premières années. La troisième année a lieu entièrement à l’international, « c’est une des spécificités de Sciences Po », comme le souligne Céline Braconnier, directrice de l’IEP St Germain-en-Laye. Les deux dernières années sont des années de spécialisation et de professionnalisation.

Les principales matières enseignées en IEP sont le droit, l’économie, la géographie, en plus de sociologie politique, l’histoire politique, la philosophie politique et les relations internationales.

L’accès à un IEP se fait via un concours. Il existe 4 modalités de concours pour intégrer les 10 IEP en France, mais tous demandent une préparation pour les épreuves orales ou écrites. L’étudiant doit déposer sa candidature sur Parcoursup.

Pour accéder à la procédure d’admission en licence, vous pouvez consulter le site de Sciences Po ici.

« Une autre spécificité de Sciences Po est l’importance accordée à la vie étudiante et associative », ajoute Céline Braconnier.

FAQ



  • Quel profil pour intégrer Sciences Po ?

« Il faut aimer lire, rédiger, s’exprimer et il faut être curieux, avoir envie de découvrir le monde et les autres. Ce ne sont pas des compétences que vous avez nécessairement développées en Terminale, mais il faut être à l’aise avec l’idée de pouvoir les acquérir.
Vous devez être à l’aise avec l’idée de travailler beaucoup car le rythme académique est soutenu.
Enfin, il importe de développer une certaine souplesse intellectuelle et être pro-actif dans son apprentissage… et avoir le sens de l’humain pour créer des amitiés et faire de belles rencontres », précise Aghiles Aït Larbi, diplômé de Sciences Po Paris.

  • Y a-t-il un quota pour les lycéens hors académie désirant intégrer une licence Science Po ?

« Il n’existe plus de quota académique en Île-de-France : les licences sont ouvertes à tous les Franciliens », affirme Damien De Blic, maître de conférences à l’université Paris 8.

« Il n’y a pas d’obstacle administratif lié à l’académie d’origine pour les Franciliens, mais vous devez cependant songer au temps de trajet et au lieu de résidence.
C’est une composante à ne pas négliger, selon Elisa Chelle, professeure des universités en science politique à l’université Paris Nanterre.

Liste des facultés franciliennes qui proposent une licence en sciences politiques

Réécouter le replay de la conférence