0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

Devenir ingénieur : avec ou sans prépa ?

Prépa scientifique ou prépa intégrée pour intégrer une école d'ingénieur en postbac : les choix sont multiples pour les élèves en Terminale désirant devenir ingénieurs.
Des experts de cette filière partagent tous leurs conseils et les infos à savoir pour réussir dans ce parcours.

La prépa pour devenir ingénieur : classique ou intégrée ?


Dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) scientifiques au sein des lycées, les élèves étudient les sciences à haute dose pendant 2 ans. Ils préparent les concours de 200 écoles d’ingénieurs, dans lesquelles ils poursuivent leurs études jusqu’à atteindre un bac+5.

L’un des avantages d’intégrer une prépa scientifique est d’avoir le temps de choisir son école : durant les 2 années du cycle préparatoire, « l’étudiant a le temps d’approfondir les matières scientifiques et découvre ses affinités. Il apprend à connaître ce qu’il veut faire en tant que futur ingénieur », selon Christophe Bertault, prof de maths en MPSI et représentant de l’UPS.

Le rythme en prépa reste intense, et pour cela l’étudiant doit être curieux et intéressé. « Les études en sciences sont passionnantes : il faut beaucoup travailler certes, mais c’est en même temps très gratifiant de comprendre plein de nouvelles choses », assure M. Bertault, qui insiste aussi sur l’ambiance amicale : « Les étudiants deviennent amis grâce aux nombreux projets de groupe et travaux en classe qu’ils effectuent. »

Intégrer une école d’ingénieur grâce à la prépa intégrée : le Parcours des écoles d’ingénieur Polytech (PeiP)


La prépa intégrée permet à l’étudiant d’être inscrit, dès la première année postbac, dans une école d’ingénieur. Comme le souligne Myriam Comte, directrice de Polytech Sorbonne, la prépa intégrée présente plusieurs avantages. Cette voie représente moins de pression par rapport au travail à fournir en prépa classique. L’étudiant a donc plus de temps pour réfléchir à son activité future et de participer à des activités extrascolaires.

Après le PeiP, la place de l’étudiant est garantie en cycle d’ingénieur s’il valide les 2 années, mais pas forcément dans la spécialité choisie. 88% des étudiants des PeiP obtiennent leur 1er ou 2ème choix.

Les infos clés sur les études d'ingénieurs



Les concours des écoles d’ingénieurs sont des concours de répartition (et non d’exclusion comme en médecine par exemple) : tous les étudiants en 2ème année de classe préparatoire intègrent une école, sauf ceux qui veulent se diriger vers l’enseignement.

La plupart des prépas dans les lycées sont publiques et gratuites.

La formation d’ingénieur est d’abord une formation scientifique, mais aussi une formation où l’étudiant va acquérir des outils de résolution de problème, de management de projet, pour fédérer des équipes, gérer les relations humaines… Ces outils, les « soft skills », sont également des compétences transversales importantes à avoir. Il ne faut pas non plus négliger les langues, y compris le français !

La diversité dans le recrutement des profils (DUT, prépa, licences universitaires ou Master 1 ou 2…) est privilégiée « pour enrichir les groupes de travail et avoir des compétences variées », précise Christophe Richer, responsable recrutement et relations candidats à l’ESTP Paris.

La FAQ !



  • Quelles spécialités choisir en Première et Terminale pour devenir ingénieur ?

Les spécialités mathématiques, physique et chimie en Première sont indispensables, pour prendre le rythme d’avoir au moins 10h de cours dans ces matières pour le cursus postbac. En Terminale, le choix est plus compliqué.
« En prépa, on s’attend à recevoir des dossiers d’élèves qui ont choisi soit Maths-Physique soit Maths-SI ou Maths-NSI (numérique et sciences de l’informatique)».
Christophe Bertault, prof de maths en MPSI et représentant de l’UPS

« Il faut avoir des fondations solides en mathématiques pour pouvoir bien appréhender le cycle postbac d’ingénieur. Il faut que l’étudiant en soit conscient »
Myriam Comte, directrice de Polytech Sorbonne.

« Les SVT et l’économie ne sont pas des prérequis privilégiés pour intégrer une école d’ingénieur».
Christophe Richer, responsable recrutement et relations candidats à l’ESTP Paris.

  • Est-ce qu’on peut postuler à une école d’ingénieur si on a validé une licence en sciences ?


« Oui, c’est ce qu’on appelle les ‘’admissions sur titre’’.
Il n’y a pas de concours à passer dans ce cas, et ce sont des profils assez atypiques, et d’un très bon niveau. Il faut être titulaire d’une licence (parfois, dans certains cas, d’un bac+2) pour intégrer le cursus d’ingénieur, et valider le diplôme avec un bac+6 ».
Christophe Richer (ESTP Paris).


Réécouter le replay de la conférence

Ce site utilise des cookies pour optimiser le fonctionnement de la plateforme et, mesurer et cibler nos campagnes publicitaires.