Actualités Salon Postbac

Mise en avant

Les grandes étapes de Parcoursup

S’inscrire dans l’enseignement supérieur, ce n’est pas compliqué mais il faut comprendre la procédure de Parcoursup et connaître les dates. Pas facile de s’y retrouver, alors suivez le guide !

1ère étape : M’informer et découvrir les formations

Fin novembre à janvier

  • Je me pose des questions, je m’informe auprès de mes proches et sur Internet (site de l’Onisep, par exemple)
  • Je participe à la semaine de l’orientation de mon lycée.
  • Je renseigne ma fiche de dialogue dans mon lycée, qui sera étudiée lors du conseil de classe. Mon lycée prend ainsi connaissance de mon projet d’orientation et peut me faire des recommandations.

20 décembre : OUVERTURE DE LA PLATEFORME

  • Je prends connaissance de la plateforme
  • Je consulte les formations (contenus, attendus, débouchés, critères d’examen des dossiers).

2ème étape : Formuler mes vœux et finaliser mon projet

Janvier à avril

A partir du 22 janvier

  • Je m’inscris sur Parcoursup et créé mon dossier candidat
  • Je formule mes vœux (10 maximum, pas besoin de les classer)

Dernier jour pour formuler ses vœux le 12 mars

Jusqu’au 2 avril

  • Je confirme mes vœux
  • Je finalise mon dossier candidat

Les vœux sont examinés par les formations à partir du mois d’avril.

3ème étape : Recevoir les réponses et faire son choix

A partir du 19 mai

  • Je consulte les réponses des formations
  • Je réponds aux propositions d’admissions dans les délais indiqués sur Parcoursup.

Mi juin : procédure suspendue pendant les épreuves écrites du baccalauréat

Fin juin : ouverture de la phase complémentaire

Avant fin juillet

  • Je confirme mon inscription dans la formation choisie

Si je n’ai pas reçu de proposition

  • Je demande un rendez-vous individuel ou collectif via la plateforme avec les équipes du rectorat ou de mon lycée
  • Je peux formuler de nouveaux vœux lors de la phase complémentaire.
  • Je peux bénéficier de l’accompagnement individualisé de la Commission d’Accès à l’Enseignement Supérieur de mon académie.

parcoursup post bac

Mise en avant

Génération Z : qui êtes-vous ?

Lycéens, lycéennes, vous faites partie d’une nouvelle génération, celle qu’on appelle la Génération Z. Pour vous, nous avons décrypté les comportements de cette nouvelle génération.

Nouvelle vision de l’éducation et du travail

La génération Z questionne et remet en cause les modèles d’éducation ainsi que les méthodes de travail et de management.

Au quotidien, les jeunes ont tout à portée de main. Aujourd’hui, tout s’apprend sur internet : un nombre incalculable de tutoriels et de vidéos se trouvent sur Youtube et autres réseaux sociaux, des cours sont donnés en ligne et tout ce sur quoi nous souhaitons en savoir plus se trouve sur Google.

Les élèves de la Génération Z sont curieux et ont soif de connaissance mais sont impatients et ne supportent pas de rester immobiles pendant plusieurs heures à écouter leurs professeurs. Ils souhaitent une éducation plus ludique et récréative.
En ce qui concerne leur place dans le monde du travail, les jeunes aspirent à intégrer des sociétés engagées, avec lesquelles ils partageront des valeurs. Ils souhaitent avoir la possibilité de travailler à l’étranger ou dans une entreprise internationale.

Les managers, eux, devront se faire aux caractères de leurs nouvelles recrues, qui sont impatients, impulsif et qui n’ont pas leur langue dans leur poche. Il va falloir repenser le management et les places de chacun dans l’entreprise. La génération Z a des idées par centaines, souhaite être force de proposition et sa vision du travail est collaborative : les jeunes ont besoin d’échanger, voire de coopérer.

Nouvelle vision du monde

La génération Z vit dans l’instantanéité, dans un monde hyper-connecté, ce qui ne l’empêche pas de remettre en question les comportements et les actions de chacun.
Les jeunes osent prendre la parole, dénoncer ce qu’ils ne trouvent pas juste, mettre en lumière les actions entrepreneuriales et engagées.

La génération Z est influencée et influenceuse. De plus en plus nombreux sont les jeunes qui se lancent dans l’entrepreneuriat. De petites actions sur les réseaux sociaux à la création de marques et d’événements, les jeunes osent se lancer.

Phénomène récent, les jeunes sont en quête d’acceptation de soi. Ils ont, pour la plupart, décidé d’assumer entièrement leur personne et de braver le regard des autres.

 

Le Rdv pour votre avenir

Lycéens, lycéennes, Génération Z, nous vous donnons rendez-vous au salon Postbac pour vous projeter dans votre avenir. C’est le moment de rencontrer des personnes pouvant répondre à toutes vos questions sur votre orientation.

Mise en avant

Du nouveau sur Parcoursup en 2019 !

Parcoursup a déjà un an, et la plateforme ouvrira de nouveau cette année mais avec quelques modifications à la clé. Pour vous, on revient sur les changements dans le processus d’inscription pour entrer dans l’enseignement supérieur en 2018-2019.

L’année dernière, la plateforme Parcoursup a remplacé APB et si de l’avis des ministères “la plateforme a pleinement fonctionné”, quelques changements ont tout de même été annoncés, dans l’objectif de toujours mieux accompagner les bacheliers et donner le maximum de chances à chacun.

 

Modification du calendrier

La plateforme ouvrira et fermera plus tôt que l’année dernière. Il vous sera possible de vous y rendre dès le 20 décembre 2018, et ce jusqu’à la fin du mois de juillet 2019 (au lieu du 5 septembre cette année). La formulation des vœux pourra se faire à partir du 22 janvier 2019, et jusqu’au 14 mars.

Les délais de réponses devraient être modifiés et les inscriptions administratives possibles dès le mois de juillet à condition de renoncer à ses vœux en attente (pour ne pas créer d’embouteillage et libérer des places pour ceux qui attendent encore).

Les grandes étapes pour s’inscrire en établissement supérieur

 

Des améliorations pour aider à la prise de décision

Des informations complémentaires seront intégrées dans la plateforme afin d’informer au mieux les candidats.

Le rang du dernier candidat reçu dans chaque formation sera publié afin de vous donner plus de visibilité et vous permettre d’anticiper vos prises de décisions si vous êtes sur liste d’attente.

Seront également indiqués sur la plateforme, les taux minimum de boursiers et le nombre maximum de non-résidents de l’académie. La ministre a aussi annoncé un perfectionnement de l’affichage du taux de remplissage des formations.

 

Création d’un dispositif de réponse automatique

Il sera sans doute possible d’opter pour la réponse automatique sur un vœu en attente.

Cela pourrait vous être très utile dans le cas où vous seriez sûr de votre choix et en attente d’une réponse pour une formation. Dès que votre dossier sera accepté, une réponse positive de votre part sera automatiquement transmise à l’établissement. Vous serez sûr de ne pas rater votre chance et cela vous évitera de vous connecter tous les quarts d’heure.  Un facteur de stress en moins !

 

Vers une anonymisation des dossiers ?

Rien n’est encore sûr, mais la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est dit prête à travailler sur ce point. Plusieurs élèves d’établissements situés notamment en Seine-Saint-Denis avaient soulevé la question de la discrimination auprès de la Ministre.

 

La plateforme ouvrira le 20 décembre 2018, en attendant, renseignez-vous sur Internet, dans votre établissement et dans votre entourage. Pour vous aider, plusieurs sites internet :

Mise en avant

Faire le point sur les changements de l’admission postbac

Lundi 30 octobre 2017, le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, et le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer ont présenté le « plan étudiants » pour réformer l’accès à l’enseignement supérieur. Des annonces, des nouveautés, mais que faut-il retenir ?

Un  accompagnement renforcé

  • Désormais il n’y aura plus un, mais deux professeurs principaux en classe de terminale pour accompagner individuellement chaque élève dans la construction de son projet d’études.
  • Pour mieux formuler leurs choix, les futurs bacheliers bénéficieront de 2 semaines dédiées à l’orientation lors de leur année de terminale.
  • Enfin, des bénévoles seront mobilisés pour compléter l’aide à l’orientation, et le conseil de classe pourra faire des recommandations et donner son avis sur les choix de l’élève.

Une nouvelle plateforme plus claire et plus « humaine »

  • A compter du 15 janvier 2018, les lycéens pourront faire jusqu’à 10 vœux, au lieu de 24 jusque-là et ils ne seront plus classés.
  • Le gouvernement supprime le tirage au sort qui a été pointé du doigt l’année dernière.
  • La nouvelle plateforme indiquera précisément aux lycéens ce qu’on attend d’eux dans les formations qu’ils envisagent.

Une offre de formation sur mesure

  • Une remise à niveau sera proposée, à l’entrée à l’université pour ceux qui le jugeront nécessaire.
  • La licence devient un diplôme professionnalisant. Elle sera personnalisée et modulable, des stages, des contrats d’apprentissage ou de professionnalisations pourront être intégrés dans le cursus.
  • Une approche plus personnalisée des parcours permettra à l’étudiant de suivre une scolarité à son rythme. Il pourra choisir un « parcours accéléré » (une licence en 2 ans au lieu de 3) s’il le souhaite. Ou au contraire, faire appel à des solutions pédagogiques concrètes s’il a besoin de plus d’aide pour atteindre son objectif. Le droit à hésiter, autrement dit à ne pas faire tout de suite le bon choix, sera reconnu et encadré.
  • La réussite de l’étudiant sera encadrée par un système de tutorat.

Des conditions de vie étudiante au service de la réussite

  • Le coût de la rentrée sera revu à la baisse
  • L’accès aux aides sera simplifié, pour faciliter, notamment, la mobilité
  • Des nouveaux logements seront créés, d’ici 2022 sur tout le territoire.

 

 

Salon Postbac 2022 : replays, ressources, newsletter.

Une conférence manquée ? Ecoutez les replays ! 

Vous n’avez pas pu assister à une conférence qui vous intéressait le jour du salon ? Soyez tranquille, un grand nombre d’entre elles ont été enregistrées. Pour accéder aux replays des conférences, cliquez-ici ! 

Parcoursup : dates, conseils, ressources. 

Nous vous conseillons (sans prétention) notre article sur Parcoursup, avec notre Guide la Procédure complet ! Et ci-dessous : une vidéo de Jérôme Teillard, chef de projet Parcoursup au Ministère de l’Education Supérieure, qui vous donne tous ses conseils pour aborder sereinement la procédure.

D’autres surprises à venir… 

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent parfaire leurs recherches, nous vous préparons du contenu ! Entre autres : des témoignages d’étudiants. Lors du salon, nous sommes partis à la rencontre des étudiants représentant leurs universités/écoles pour vous dénicher des infos authentiques sur les études supérieures. Vous découvrirez des profils variés d’étudiants, qui vous expliquent leurs choix d’orientation, leurs formations et leurs motivations . 

Et une dernière bonne nouvelle pour la route : notre newsletter !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez une sélection de ressources sur Parcoursup, l’orientation et sur l’actu des formations. Faites le plein d’infos utiles en quelques minutes. Pour vous abonner, cliquez-ici !

En attendant, retrouvez nos 7 étapes pour réfléchir de manière constructive à votre orientation.

Crédit photos : Sébastien Ferraro & Philippe Devernay

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux !

Parcoursup : le guide complet !

Vous y trouverez … 

Les 6 choses à savoir avant de se lancer 

Tout ce qu’il faut savoir pour préparer et réussir son entrée en première année dans le supérieur avec Parcoursup, la plateforme nationale de préinscription. Petit rappel des objectifs de la plateforme : + de simplicité, + de liberté, + de services. 

Parcoursup: l’accès à plus de 19 500 formations

Toutes les formations d’enseignement supérieur reconnues par l’État sont désormais référencées sur la plateforme Parcoursup. Plus de 6 000 formations en apprentissage complètent cette offre, cette année.

L’agenda Parcoursup

Pour ne rater aucune étape clé de la procédure, de l’inscription à la phase d’admission.

Entrer en Postbac : ce qu’il faut savoir

Nouvelles formations, articulation avec le nouveau bac et premiers retours terrain sur les réformes de l’accès à l’enseignement supérieur, tout ce qu’il faut savoir cette année.

Vie étudiante, c’est dès maintenant ! 

Préparez votre future vie étudiante en même temps que vous définissez vos vœux : les deux sont liés.

Retrouvez aussi nos 7 conseils pour réussir votre orientation

Pour faire progresser votre réflexion sur votre avenir, sereinement. 

Enfin, inscrivez-vous à notre newsletter !

Nous vous enverrons tous les outils, conseils et contenus qui vous seront utiles en cette saison de l’orientation. 

Infos pratiques, programme, plan… Préparez votre venue !

Dans quelques jours, le Salon Postbac ouvre ses portes à tous les lycéens ! Il est encore temps de s’inscrire si ce n’est pas déjà fait. Et d’ici là, voici quelques outils et informations pour préparer votre venue. 

Nos 7 étapes pour préparer son orientation (et le salon !)

Le Salon Postbac, c’est un moment d’échanges pour nourrir sa réflexion sur l’orientation. Découvrir des formations, discuter avec des professeurs, des élèves, élargir son champ des possibles. Pour commencer ou prolonger l’expérience, on a mis sur pieds un parcours en sept étapes faciles à faire chez soi. L’idée : prendre le temps de murir sa réflexion et mettre un peu d’ordre dans le chaos que peut-être la phase d’orientation !

Téléchargez le Guide du Visiteur 

Venir au salon, c’est bien. Savoir où on va, c’est mieux ! Horaires, conférences, ateliers, espaces : toutes les infos sur le salon sont à votre disposition dans le guide visiteur pour une visite efficace et agréable ! À télécharger ou à récupérer directement au salon. 

Les infos pratiques

Le Salon Postbac aura lieu vendredi 7 et samedi 8 janvier. De 9h à 18h. A la Grande Halle de la Villette, à Paris. Quelques suggestions pour vous y rendre, juste ici

Les mesures sanitaires

Le pass sanitaire est obligatoire pour tous, il sera contrôlé avant de rentrer dans le hall d’exposition à partir du vendredi matin 9h jusqu’à samedi 18h. Plus d’infos sur le pass ici

Bouge ton avenir avec Opco EP

Pour certains, ce qui compte le plus, c’est d’être rapidement formé pour accéder au monde du travail, c’est pourquoi cette année, Opco EP met en avant 4 CFA, des centres de formation en alternance, pour que tous ceux qui rêvent d’un avenir concret puissent réaliser leur projet.

Apprenez sur le terrain et exercez le métier qui vous passionne ! 

  • ACPPAV : formation des collaborateurs des pharmaciens d’officine (employés et préparateurs en pharmacie)
  • CFPP Planchat : Centre de Formation Professionnelle de la Pharmacie Paris Ile-de-France
  • Ecole dentaire Française : Centre de formation de prothésiste dentaire et assistant(e) dentaire
  • ASFORED : Formations aux métiers du livre et de l’édition

Obtenez rapidement un diplôme reconnu pas l’Etat et réalisez vos projets professionnels grâce à Opco EP et le salon Postbac 2022. 

À très vite au salon Postbac 2022 ! N’oubliez pas de vous inscrire 

 

 

Les outils du salon

Rendre accessible l’information, proposer un choix très complet, élargir l’horizon du lycéen tout en le rendant confiant. Telle est l’ADN du salon Postbac depuis treize ans !

Préparer sa venue pour en profiter au maximum

Bientôt, l’envoi d’un kit d’accompagnement personnalisé pour préparer sa visite avant de venir.

Rencontrer des spécialistes lors du salon

Faire le point avec un Psy EN sans rendez-vous, mieux appréhender Parcoursup, obtenir des informations expertes sur les filières, accéder à une large présentation des formations franciliennes. Autant d’étapes qui vous attendent pour définir ou affiner votre projet.

Tout comprendre à la procédure Parcoursup

Avec la diffusion d’un Guide sur les modalités d’accès à l’enseignement supérieur à tous les élèves de Terminale franciliens.

 

Pourquoi le salon Postbac n’est pas un salon comme les autres ?

La salon Postbac est pensé et construit avec la Région académique, les 3 académies et l’Onisep, dans un esprit de service public.

Il bénéficie du soutien des ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et des trois académies d’Île-de-France.

Il mobilise des acteurs clés. Des recteurs et de leurs équipes, des SAIO sur l’espace Parcoursup, des chefs d’établissements, des enseignants et psychologues de l’Éducation nationale. Résultat : une information de qualité, des conférences reconnues, le respect des formations publiques.

Un salon pour toutes les voies !

En 2022, le salon Postbac réaffirme ce qui fait sa force : accompagner efficacement les lycéens dans leur prise de décision, à un moment clé pour leur orientation : 

  • en présentant de façon lisible et complète l’offre de formation postbac
  • en partageant une information rigoureuse sur les formations, Parcoursup, les choix des spécialités
  • en apportant des informations concrètes sur les métiers et l’alternance

Pour que tous les lycéens trouvent leur voie… « Bien choisir pour réussir. »

Des espaces bien identifiés, articulés pour dessiner des propositions de parcours.

  • Le village des BTS/Métiers/alternance dans le supérieur, notamment pour les élèves des voies professionnelle et technologique
  • Montrer les possibilités d’insertion professionnelle postbac, de poursuite d’études de Bac +1 à Bac + 3
  • Promouvoir l’alternance dans le supérieur en mobilisant Opco et CFA pour donner un premier niveau d’information aux lycéens et les aider à mettre en place dès le printemps la recherche d’une entreprise.

Le salon des Secondes, des Premières et des Terminales

En 2022, le salon Postbac réaffirme ce qui fait sa force : accompagner efficacement les lycéens dans leur prise de décision, à un moment clé pour leur orientation : 

  • en présentant de façon lisible et complète l’offre de formation postbac
  • en partageant une information rigoureuse sur les formations, Parcoursup, les choix des spécialités
  • en apportant des informations concrètes sur les métiers et l’alternance

Pour que tous les lycéens trouvent leur voie… « Bien choisir pour réussir. »

 

Aider les Secondes et les Premières à choisir leurs spécialités

Plus le choix d’orientation est anticipé, plus il est confortable. C’est pourquoi le salon Postbac s’adresse aussi aux Secondes et aux Premières. Pour leur permettre de mûrir leur projet postbac : conseils de professionnels de l’enseignement supérieur, conférences expertes, travail du projet d’orientation. 

Donner aux Terminales une information efficace et complète

Le salon Postbac épaule les Terminales dans leur réflexion : se poser les bonnes questions, trouver une formation qui leur correspond, comprendre comment fonctionne le supérieur… Pour que leurs vœux Parcoursup correspondent au mieux à leur profil. 

Et pour cela, une vision 360 du Supérieur !

Sur place, des experts et des services diversifiés : sur Parcoursup avec les trois SAIO, Espace Conseil personnalisé avec les PsyEN, des intervenants choisis sur les conférences Postbac, Horizons 21 sur Onisep…

Mais aussi, un environnement bienveillant fondé sur le partage : des acteurs impliqués pour renseigner les visiteurs, des espaces témoignages, d’échanges entre lycéens et étudiants.

Enfin, une représentation de tous les horizons possibles : études courtes/longues, professionnalisantes, alternance, à l’étranger…

Les nouveautés du salon Postbac 2022

En 2022, le salon Postbac fait peau neuve et vous présente toutes ses nouveautés : conférences, espaces, villages et animations. Découvrez-les sans plus attendre et surtout inscrivez-vous !

1. Une nouvelle programmation

En 2022, nous avons adapté notre programme de conférences pour qu’il réponde aux enjeux demain : découverte des métiers d’avenir, choix des spécialités au lycée, labels/certifications/accréditations des écoles. Consultez le programme de nos conférences et repérez celles qui vous intéressent !

2. Un nouveau village pour les associations étudiants

Dans la vie étudiante, les associations jouent un rôle important, pour faire des rencontres mais aussi mieux se connaître soi-même :  sport, culture, engagements trouvez celle qui convient !

3. Parents en détresse ?

Vous êtes parent d’un ado et son orientation vous stresse ? Venez partagez vos doutes et vos questions sur l’espace spécial Parents. Il sera animé par des représentants des fédérations de parents d’lèves : la PEEP, l’APEL et la FCPE et du CIDJ. Au programme : échanges informels, ateliers, témoignages… Repartez l’esprit tranquille sur l’avenir de votre enfant !

4. Un kit pour préparer votre visite 

Venir au salon Postbac 2022, c’est bien. Organiser sa visite, c’est encore mieux ! Pendant les vacances de Noël, le Salon Postbac vous propose un parcours de préparation avec des replays, des podcasts et des articles à consulter avant votre venue les 7 & 8 janvier. L’idée ? Se poser les bonnes questions, repérer les bons exposants et les bonnes conférences pour une visite efficace !

Les conseils de pro pour l’IUT !

On ne vient pas se reposer en IUT, l’assiduité est obligatoire – elle entre dans l’évaluation, le rythme est soutenu, certaines semaines sont lourdes mais vous êtes encadrés et en petits groupes : 50% des enseignements se font à 26 pers., 25% à 15 !André-Max Boulanger, ancien directeur, IUT de Montreuil

La motivation, c’est la condition de la réussite en IUT. Nous aimons les élèves qui ont de bonnes notes mais nous aimons surtout ceux qui sont motivés : nous nous démenons pour les faire réussir ! Alors, me direz-vous, comment être motivé ? En choisissant la formation qui vous plaît ! Lisez les docs des IUT, réfléchissez, interrogez-les : vous avez la chance de les avoir tous ici au complet, et allez aux JPO !David Hébert, prof, IUT de Villetaneuse

4 trucs à savoir !

Ce qui change : Le BUT est un cursus complètement cohérent, pensé sur trois ans et qui délivre un grade de Licence (et non plus 2 années comme le DUT ou sur 2+1 licence professionnelle, la plupart des diplômés poursuivant généralement en licence pro).Cela sécurise le parcours des étudiants, permet de mieux accompagner les bacheliers technologiques jusqu’en bac +3 et rend le diplôme cohérent avec les schémas européens (LMD).


Ce qui ne change pas, c’est ce qui fait le succès des IUT : les 24 spécialités, le lien fort avec l’entreprise, l’encadrement et la pédagogie par projet, avec en plus la possibilité d’avoir un DUT -diplôme intermédiaire – si on veut s’arrêter au bout de 2 ans.


Bacs technos, on vous attend ! Sachez qu’environ la moitié des places en IUT vous sont destinées, elles seront à terme priorisées pour les bacheliers technologiques.

Les IUT doivent-ils respecter des quotas bacs généraux/bacs technos ? « Oui : il y a des quotas explicites… et implicites. Nous accueillons plutôt des bacs généraux dans les BUT généraux, et des bacs techno pour les BUT plus technologiques », indique David Herbert (IUT Villetaneuse). « Nous devons respecter, de façon générale, un quota 50% bacs généraux, 50% bacs techno et des bas pro de façon marginale. Nous n’appliquons évidemment pas les mêmes critères de sélection pour prendre en compte les différences d’enseignement, donc nous faisons deux listes différentes pour garantir l’équilibre, confirme A.-M. Boulanger (IUT de Montreuil). Mais ce n’est pas toujours facile, car nous n’avons pas toujours le nombre de candidats techno suffisant. Certains font le choix d’autres établissements ou d’aller en BTS… »

Les infos clés !

La poursuite d’études
En Licence professionnelle, en écoles d’ingénieurs ou de commerce (admissions parallèles) ou en prépa ATS, pour 90% des étudiants d’IUT.

Avec de vrais atouts « Nos étudiants en informatique à Villetaneuse qui poursuivent en écoles d’ingénieurs nous le disent chaque année :  »on est super bien formés : en maths, on souffre un peu – il faut rattraper mais en informatique on est major de notre promo ! » »

BTS ou IUT ?
Le BTS est plus professionnalisant que l’IUT : avec son choix de 130 spécialités (40 pour les IUT, plus polyvalents), il est plus pointu et permet aussi une insertion immédiate sur le marché du travail. 55% des BTS entrent directement en emploi, 53% poursuivent leurs études, en prépa ATS par exemple. Le BTS se fait au lycée, en structure « classe ». À vous de voir ce qui correspond le mieux à votre projet de parcours.

Et l’apprentissage ?
Le BUT peut également s’obtenir en apprentissage. On obtient le même diplôme et on couvre le même programme sur 80% du volume horaire : c’est du non-stop ! « C’est pourquoi on est encore plus sélectifs (tests, entretiens) pour l’apprentissage : on attend rigueur et sérieux, le jeune va rendre des comptes à l’IUT, à l’entreprise et au CFA », insiste André-Max Boulanger (IUT de Montreuil).

ÉTUDES DE SANTÉ : RETOURS D’EXPÉRIENCES POUR CHOISIR ENTRE PASS ET LAS

Plusieurs filières sont proposées pour intégrer les grands cursus des études de santé que ce sont la médecine, la maïeutique (métier de sage-femme), l’odontologie, la pharmacie et la kinésithérapie et rééducation. Retrouvez les conseils de Morgane le Bras, de l’Université de Paris et d’Olivier Oudar, de l’Université Paris 13 pour bien choisir votre 1ère année !

Les filières médecine, maïeutique, odontologie et kinésithérapie (MMOP-K)

Ces filières sont accessibles uniquement après une 1ère année universitaire.
Pour les domaines MMOP, l’étudiant doit obligatoirement valider un des 2 parcours suivants : le PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé ») ou LAS (Licence Accès Santé).
Pour le métier de kinésithérapeute, l’étudiant a le choix entre 3 voies possibles : PASS/LASSTAPS (licence d’activité physique et sportive) ou des licences de sciences et biologie.
Et pour les filières paramédicales ?

Les métiers du paramédical sont les métiers d’infirmier, de pédicure/podologue et d’orthoptiste.
L’accès à ces filières se fait via les PASS/LAS ou un accès postbac avec un concours d’entrée.
 

 

La réforme de l’entrée dans les Etudes de Santé


Pour la majorité des universités franciliennes, l’accès en 2ème année de santé se fait avec différents ratios. Cependant, à partir de la rentrée de 2022, les ratios seront identiques (50%) pour les 2 filières PASS et LAS, comme le rappelle Morgane Le Bras, chargée de mission PASS/LAS à l’université de Paris.

Parcours PASS et LAS : les cursus


Pour le parcours PASS, il faut valider 60 crédits dans des matières à majeure santé (anatomie, biologie cellulaire, pharmacologie…), ainsi qu’une mineure disciplinaire au choix (droit, sciences économiques…). A l’issue de cette première année, l’étudiant ayant validé tous ses crédits peut se diriger vers une 1ère ou 2ème année de licence.
Le parcours LAS est avant tout une licence qui se prépare en 3 ans. L’étudiant valide a minima 60 crédits avec une majeure disciplinaire (droit, lettres, économie, gestion, biologie, histoire…) et une mineure santé, avant de passer en 2ème année de licence. L’étudiant peut candidater 2 fois (sur les 3 ans de licence) aux filières de santé.
 
 
 
 
 
 
FAQ
Quels sont les prérequis pour intégrer PASS/LAS ?

  • Quels sont les prérequis pour intégrer PASS/LAS ?

Pour la filière PASS : « Il faut voir un bac avec au minimum une spécialité sciences physiques et/ou sciences de la vie et de la terre, complété avec une autre spécialité à choisir parmi les mathématiques ou les humanités/littérature/philosophie ou sciences de l’ingénieur », selon Olivier Oudar, professeur à l’université Paris 13.
Pour la filière LAS : « Puisqu’il existe une grande diversité de licences, les prérequis sont à adapter en fonction des envies et des aptitudes scolaires de chaque élève. Ce dernier doit chercher les prérequis demandés dans chaque université. », selon Morgane Le Bras, chargée de mission PASS/LAS à l’université de Paris.
Pour les spécialités en classe de Première et Terminale, l’élève doit privilégier un socle scientifique (mathématiques, physique, chimie, SVT), ainsi que la spécialité maths (experte ou complémentaire) en Terminale.


  • Comment choisir le cursus adapté ?

Pour Morgane Le Bras, chargée de mission PASS/LAS à l’université de Paris, « l’étudiant doit avant tout être motivé, autonome et organisé ».
Un parcours en PASS présente plusieurs avantages : la majorité des enseignements sont du domaine de la santé, avec une possibilité d’ouverture à une autre discipline. Pour cela, l’étudiant doit avoir une bonne méthodologie de travail. « Les point de vigilance à garder en tête sont le rythme intense ainsi que la pression que peut subir l’étudiant », selon Le Bras.
Pour le parcours LAS, les avantages sont la diversité des profils chez les étudiants, qui viennent de formations variées et permettent ainsi une grande autonomie. Le principal inconvénient est la mineure santé, les cours sont donc moins axés sur ce domaine.

Prépas – CPGE : nos conseils de pro

« Ce qu’on attend des étudiants dans les CPGE, c’est d’être régulier dans l’effort. Il faut travailler régulièrement l’ensemble des matières scientifiques et non-scientifiques. Le français et l’anglais sont très importants dans les classes préparatoires. »Pierre-Louis Chiambaretto, professeur de sciences de l’ingénieur au lycée Chaptal en classes préparatoires« Si les CPGE ne représentent que 37% du vivier des écoles d’ingénieur, elles permettent l’accès à une large palette d’écoles, par la pluralité des concours possibles. Cette voie laisse le temps de définir son projet professionnel et son choix d’école, mais exige dès le démarrage de très bonnes capacités de travail et d’adaptation aux modalités des concours de sélection. »Joanna Kaczynska, PsyEN du CIO Médiacom

Trucs à savoir

Le rythme de travail des Prépas : « Ce que l’étudiant apprend durant les 2 ans de classes préparatoires aux grandes écoles lui servira 25 ans plus tard. Avec un rythme de 30 cours par semaine et 30 heures de travail chez soi, l’étudiant sera capable de travailler vite. »

Les actus

Prépas scientifiques : la création de la MP2I. Les trois grandes filières (MPSI, PCSI, PTSI) sont complétées cette année par la CPGE MP2I Mathématiques, Physique, Informatique et Ingénierie. Cette nouvelle classe préparatoire scientifique pluridisciplinaire s’adresse aux élèves qui souhaitent bénéficier d’un enseignement renforcé en sciences informatiques.
Les nouveaux parcours des prépas éco-commercialesDeux parcours nouveaux adaptés à la réforme du lycée : les prépas ECS et ECE – qui étaient articulées aux anciennes séries du bac – fusionnent en une CPGE économique et commerciale voie générale (ECG), avec un tronc commun de lettres, philosophie et langues, et : un enseignement de mathématiques (maths appliquées ou maths approfondies, au choix) ; un enseignement de sciences humaines et sociales (économie, sociologie et histoire du monde contemporain, ou histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain, au choix).